En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

Les randonnées dans la vallée de l'Hérault

#Saint-Guilhem-le-Désert #Saint-Jean-de-Buèges #Pégairolles-de-Buèges #Montpeyroux #Saint-Jean-de-Fos #Cabrières

Le sentier entre vignes et rieux (petits ruisseaux) permet de découvrir les villages de Gignac, Popian et Saint-Bauzille-de-la-Sylve. On profite des très jolies couleurs de la plaine viticole et d’une vue imprenable sur le mont Saint-Baudille et le massif de la Séranne. Les vignes d’une couleur dorées, les nombreux rieux dispersés tout au long de la randonnée, font de cette balade un moment reposant et très agréable. Au retour, la tour de Castellas à Gignac, qui date du 13ème siècle, surplombe la plaine de l'Hérault.

 

Situé à l'extrémité sud-ouest du massif de la Séranne, le mont Saint-Baudille culmine à près de 848m au Roc Blanc. Massif montagneux calcaire, il fait la transition entre le plateau du Larzac et la plaine de l’Hérault et s'étend sur les communes de Montpeyroux (Mont Pierreux) et Saint-Guilhem-le-Désert.

 

A partir du village de Saint-Guilhem-le-Désert, cette randonnée s’élève vers les ruines du château du Géant qui domine le village. Un passage à l’ermitage Notre-Dame-de-Belle-Grâce pour ensuite monter au cap du Ginestet et de la Pousterlet et terminer en beauté par les falaises du cirque de l’Infernet et du site des Fenestrelles, construit par des moines au moyen-âge afin de faciliter le passage des pèlerins sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

On reste sur le lodévois près du Salagou pour cette randonnée assez facile qui offre un beau point de vue sur le plateau du Grézac, Lodève et des ruffes du lac du Salagou. Le village du Puech (montagne en Occitan) se situe sur le plateau du Cayroux qui fait partie de la chaine volcanique de l’Escandorgue et s’étend des causses jusqu’au Cap d’Agde.

 

Véritable figure emblématique deCabrières, le pic de Vissou (482m) offre une vue panoramique exceptionnelle sur une partie du département, des monts de Cabrières jusqu’à la mer, et surtout sur la pente sud du Mont Liausson et le cirque de Mourèze. La « dent de requin » caractéristique formée par le pic est visible du littoral et offre de plusieurs voies d'escalade sur une paroi calcaire.

 

Cette randonnée emprunte une partie du GR653 du chemin de Saint Jacques de Compostelle et permet de découvrir le Castellas de Montpeyroux qui surplombe et veille sur le village depuis près de 10 siècles. Habité jusqu’au 15eme siècle par les comtes de Montpeyroux afin d'assurer la sécurité des routes et, par la même occasion, récolter un droit de passage.

 

Cabrières se situe entre Pézenas et Clermont-l'Hérault. Le village est situé en contrebas du pic de Vissou, et du Pioch (pic) de la Cisterne, sur lequel se dressait son ancien château. Il est arrosé par la rivière Boyne, affluent du fleuve Hérault. Cette randonnée permet de découvrir les ruines du prieuré de Tibéret et ses moulins (XIIéme siècle). Au XVIIème siècle, comme en témoigne la date de 1640 gravée sur le claveau central de l'une des grandes portes, ce prieuré abandonné a été transformé en exploitation agricole encore en pleine activité deux siècles plus tard. (date de réfection de 1837 sur le claveau médian d'une porte de l'ancienne nef). Le hameau de la Croze est un ensemble de maisons anciennes aux toits en lauzes situé au coeur des Gorges du Tarn, adossé à la roche entre les Causses de Sauveterre et Méjean.

 

Saint-Jean-de-Buèges est situé dans la vallée de la Buèges, affluent de l'Hérault, entre côté amont Pégairolles-de-Buèges, commune où se trouve la source de la Buèges, et vers l'aval les gorges de la Buèges en direction de Vareilles. Située dans les Garrigues languedociennes, juste au sud des Cévennes, le bourg se caractérise par ses hautes maisons en pierre ornées de belles portes arrondies et de petites fenêtres, dans un site très encaissé, au pied de son château.

 

Ce parcours quasi non-balisé traverse la plaine de l’Estagnol, emprunte une partie du parcours de l'ermitage Notre-Dame de Belle Grâce (GR74) pour se diriger ensuite plus à l'est vers la baume de l’Olivier ou vivait Michel DOSS plus connu sous le surnom de "Frigoule". Pas moins de 3 grottes et 2 avens jalonnent cette randonnée sur une distance de 20 km environ.

 

Saint-Jean-de-Fos (en occitan Sant Joan de Fòrcs) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Cette randonnée sportive propose de beaux paysages et de nombreuses grottes à visiter. La grotte du Contrebandier, la grotte de Brunan, la grotte des Fées, la combe des Goufous et le Max Nègre sont autant de panoramas à admirer lors de cette randonnée. Cette belle randonnée est plutôt sportive avec près de 800m de D+ pour environ 25 km. Prévoir de l’eau car il n’est pas possible de se ravitailler en cours de route.

 

A partir du village de Saint-Guilhem-le-Désert, cette randonnée s’élève vers les ruines du château du Géant qui domine le village. Un passage à l’ermitage Notre-Dame-de-Belle-Grâce pour ensuite monter au cap du Ginestet et de la Pousterlet et terminer en beauté par les falaises du cirque de l’Infernet et du site des Fenestrelles, construit par des moines au moyen-âge afin de faciliter le passage des pèlerins sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Dans le prolongement de la vallée de la Buèges, la vallée sèche du Pontel mène à la grande draille qui part à l'assaut de la Séranne. Petit massif calcaire dont la hauteur varie de 700 à 900 mètres pour environ 25 kilomètres, cette barrière naturelle atteint son point culminant au Roc Blanc, à 942 mètres d'altitude. L'itinéraire débute au village perché de Pégairolles-de-Buèges et emprunte un sous-bois en plein cœur de la forêt domaniale de Saint-Guilhem-le-Désert. Nous entamons ensuite la montée vers le cirque de la Séranne avant de bifurquer à travers une vieille draille et rejoindre Pégairolles-de-Buèges.

 

C’est en 1004 que le nom du site « Les Deux Vierges » est cité pour la première fois. Il fait allusion à une ancienne tradition monastique féminine. Du haut de ses 536 m, le roc des Deux Vierges est l’un des points de repère de la vallée de l’Hérault. Il est posé sur un socle de ruffes (du latin Rufus, rouge), roches rouges typiques de la vallée du Salagou, qui doit sa couleur à l’oxyde de fer. Cette particularité géologique en fait un site très particulier et fascinant à visiter.

 

La région Occitanie    Le département de l'Hérault    Office de tourisme Minervois-Caroux    Office de tourisme du clermontais    Pays Coeur d'Hérault    ot lodevois    Parc naturel régional du Haut-Languedoc